Criminologie

La criminologie est l'étude scientifique de la nature, des causes, du développement et du contrôle criminel à la fois d'un point de vue individuel et social. (Wikipédia : Criminologie).

La criminologie est un domaine qui à une approche interdisciplinaire du phénomène criminel. Il y sera étudié tant de la psychologie, du droit, de la sociologie, de la biologie, de l'anthropologie, etc.

La criminologie étudie tant le fait criminel que la réponse apporté par la société aux phénomènes de criminalités, par la politique, par les institutions, à la prévention, à la place des victimes, etc.  Au cours du 20ème siècle des spécialisations vont voir le jour telles que la victimologie, le profilage criminel, etc. (Wikipédia : Criminologie).

Le phénomène criminel a commencé a être étudie durant le fin du XVIIIème siècle et le début du XXème siècle de façon éparce par des juristes, des médecins, etc. Les travaux dans chacunes de ces spécialités poseront les premiers jalons de la discipline. (Wikipédia : Criminologie).

Au cours du XVIIIème siècle et de la moitié du XIXème siècle s'est développé l'Ecole classique représentée par Cesare Beccaria (1738-1794) et Jeremy Bentham (1748-1832), "inventeur de la notion de panoptique (architecture en forme d'étoile utilisée pour les prisons).". (Wikipédia : Criminologie).

Leurs réflexions portent sur le crime et sa prévention, "ils peuvent être considérés non seulement comme des penseurs du droit pénal mais également comme des précurseurs de la criminologie et de la politique criminelle.". (Wikipédia : Criminologie).

La médecine, et les débuts de la psychiatrie, va également commencer à s'intéresser aux comportements délinquants avec Philippe Pinel (1745-1826) et de Jean-Étienne Esquirol (1772-1840) sous l'angle de l'évaluation de la responsabilité pénale, en élaborant l'une des premières classifications des maladies mentales, et en étudiant les manies. Jean-Étienne Esquirol poursuit ses recherches sur les monomanies, "c'est dans le cadre des monomanies qu'il fera entrer dans le domaine de la maladie mentale des comportements conduisant jusque-là leurs auteurs davantage devant un juge que devant un médecin.". (Wikipédia : Criminologie).

L'école de pensée positiviste envissagera le comportement criminel comme étant "dû à des facteurs internes et externes qui sont hors du contrôle de l'individu.". Elle introduira des méthodes scientifique pour étudier les comportements humains. (Wikipédia : Criminologie).

Le positivisme sociologique conduira à considèrer des facteurs sociologiques prédisposants au crime, comme l'âge, le genre, la pauvreté, la subculture, le niveau d'éducation, la consommation d'alcool. Les méthodes statistiques  mettront en évidence "la relation entre le crime et les facteurs sociologiques.". La sociologie mettre également en évidence que, "l’interaction avec d'autres personnes antisociales est un facteur majeur du phénomène criminel.". (Wikipédia : Criminologie).

La criminologie est donc "constitué par tout ce qui touche le phénomène criminel, soit aux premiers chefs le crime, la criminalité, le criminel et sa victime, mais aussi et par extension la prévention du crime, la réaction sociale face au crime, la place des victimes dans le processus criminel, les instances de lutte contre le crime, le contrôle de la déviance, l'étude de la violence physique ou morale, etc.". (Wikipédia : Criminologie).

A la fin du XXème siècle, des disciplines spécialisées vont de développer "telles que la victimologie, les sciences policières, la polémologie, la génétique criminelle, le profilage criminel, etc.". (Wikipédia : Criminologie).

Le profilage criminel est "une méthode permettant à des enquêteurs de déterminer le profil psychologique d'un criminel.". (Wikipédia : Profilage criminel).

L'analyse criminelle est "une méthode d'analyse et d'enquête dans le domaine criminel fondé sur l'usage de nouvelles technologies (informatique). L'analyse criminelle se distingue notamment de l'analyse comportementale (profilage criminel).". (Wikipédia : Analyse_criminelle).

La victimologie est "le domaine des sciences criminelles qui, comme son nom l'indique, étudie la victime.". La victimologie étudie la victime sous différents angles, tels que la prévention, la prise en charge, le traumatisme, la relations victime-système judiciaire, etc.  (Wikipédia : Victimologie).

La polémologie est une discipline qui met "l'accent sur la compréhension des conflits, de leur origine et de leur fonctionnement.". Et, "les outils produits par les polémologues (...) pourraient être utilisés pour mieux anticiper des phénomènes guerriers qui continuent à se développer, sous des formes nouvelles parfois : violence sportive, mafias de la drogue, guerre des étoiles, guerre économique/intelligence économique (...).". (Wikipédia : Polémologie).



FILIERES DE FORMATIONS

EN CONSTRUCTION


FILIERES D'EMPLOI

EN CONSTRUCTION


POUR EN SAVOIR PLUS

EN CONSTRUCTION






Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International


Retour


Publicité :


Les associations et Asbl (association sans but lucratif) sur Social Square