Droit

Le droit est l'étude des règles qui régissent les rapports sociaux et la conduite des individus en société. Ces règles qui sont abstraites et obligatoires découlent de normes, de sources normatives ou d'usages.(Wikipédia :  Droit).

Dans notre système de séparation des pouvoirs, le droit est abordé selon les types de pouvoirs de façon précise : le pouvoir législatif définit le droit, le pouvoir exécutif le fait appliquer, le pouvoir judiciaire sanctionne et l'interprète.

Etudier le droit, c'est donc étudier ce processus de création, de mise en application et de sanction des règles instituées par la société.

Le droit trouve sa source dans les principes généraux du droit, le droit international, le droit national, les décrets, règlements et arrêtés, la jurisprudence, etc.

Le droit en tant qu'ensemble de règle qui organise la vie sociale pourra être étudié sous divers angles comme l'économie, le sociologie, l'histoire, l'anthropologie. 

Le droit étudié en tant qu'ensemble de loi et leur application, qui s'explique par les lois elles-mêmes est appelé droit positif. C'est la formation qui conduit à devenir juriste ou avocats.

Il existe différents branches du droit : droit pénal ou criminel, droit Constitutionnel, droit administratif, droit Civil. C'est branches se décomposent en droit privé (ex. droit civil, commercial, social, des affaires), droit public (ex. droit constitutionnel, droit administratif) et droit mixte ou droit interface (ex. droit pénal, fiscal, économique). (Wikipédia : Droit).

Le droit et les normes juridiques sont hiérarchisées. La hiérarchie des normes, développée par Hans Kelsen (1881-1973), présente le droit sous la forme d'une pyramide avec au sommet le constitution. "Selon Kelsen, toute norme juridique reçoit sa validité de sa conformité à une norme supérieure, formant ainsi un ordre hiérarchisé. (...) Cet ordre est dit « statique » car les normes inférieures doivent respecter les normes supérieures, mais il est également « dynamique » car une norme peut être modifiée en suivant les règles édictées par la norme qui lui est supérieure.". (Wikipédia : Hiérarchie des normes).

Dans cette hiérachie des normes de droit, la norme la plus haute est donc la constitution, ceci étant, certaint théoriciens de la hiérarchie des normes ont ajouté un bloc au-dessus de cette norme "primaire", "pour les athées et les laïques ce bloc est dénommé « Droit naturel », tandis que pour les croyants ou les religieux il s'agit du « Droit Divin »". (Wikipédia : Hiérarchie des normes).

Le droit s'est développé autour de la notion de droit naturel. Le droit naturel est "l'ensemble des normes théoriques prenant en considération la nature de l'homme et sa finalité dans le monde.". (Wikipédia : Droit naturel).

Le droit naturel serait issus de la nature humaines, il serait donc "inhérents à chacun, indépendamment de sa position sociale, de son ethnie, de sa nationalité, ou de toute autre considération.".  (Wikipédia : Droit naturel).

Le droit naturel a donc un caractère universelle et de principes immuables. "Le droit naturel est ainsi la transposition laïcisée et rationalisée, (...) d'un universalisme déjà inscrit dans la culture européenne mais dont la base ne pouvait plus reposer ni sur un consensus religieux ni sur une autorité morale commune.". (Wikipédia : Droit naturel).

John Locke énonce en 1690 trois droits fondamentaux : droit à la vie et à fonder une famille, droit à la liberté, droit à la jouissance de ses biens et surtout à l'échange.

La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 "expose solennellement « les droits naturels, inaliénables et sacrés de l'homme (...).". (Wikipédia : Droit naturel).

  • « les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune » (Art. 1) ; 
  • « le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l’oppression ». (Art. 2) ;
  • « la liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui. (...) ».
(Wikipédia : Droit naturel).

La Convention Internationale des Droits de l'Enfant définit "cinq droits fondamentaux : le droit à l'identité, le droit à la santé, le droit à l'éducation, le droit à la protection, le droit à la participation.". (Wikipédia : Droit naturel).

L'ensemble des règles juridiques en vigueur, à un moment donné, s'appelle le droit positif. "De par sa nature contingente, il s'oppose au droit naturel.". (Wikipédia : Droit positif).

Dans le droit positif, "les règles de droit ne sont pas issues de la nature ou de Dieu, mais des hommes eux-mêmes, ou de leurs activités.". (Wikipédia : Droit positif).

Le droit positif  est "dicté par les autorités politiques, et se suffit à lui-même.(...). Selon le positivisme sociologique, le droit positif est l'expression de la société (...).". (Wikipédia : Droit positif).

C'est le pouvoir législatif qui est chargé de voter les lois. Le loi est une règle juridique qui peut trouver sa source dans les traîtés, la tradition, la jurisprudence, les lois fondamentales, et les règlements, etc. (Wikipédia : Loi).

La loi est la "« décision politique du grand nombre, qui vaut sans limitation dans le temps » (...)". C'est un "« jugement de la raison qui est la décision commune de l'État ».". (Wikipédia : Loi).



FILIERES DE FORMATIONS

EN CONSTRUCTION


FILIERES D'EMPLOI

EN CONSTRUCTION


POUR EN SAVOIR PLUS

EN CONSTRUCTION






Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International


Retour


Publicité :


Les associations et Asbl (association sans but lucratif) sur Social Square