Politique scientifique en Belgique

En matière de politique scientifique la Belgique s'est doté d'un organisme gouvernemental nommé BELSPO ou Service public de programmation Politique scientifique.

Ce service est responsable de la coordination des politiques scientifique au niveau de l'Etat fédéral.

"Il définit et met en œuvre les programmes et réseaux de recherche et gère la participation de la Belgique dans les organisations de recherche européennes et internationales." (Wikipédia : Politique_scientifique_fédérale_belge).

C'est en 2002 qu'a été créé cet organisme afin de gérer les programmes de recherche dans des programmes diversifié et multidisciplinaire, dans  notamment les domaines spatiaux, et aérospatiaux, biotechniologiques et la recherche en Antarctique.

La politique scientifique Belge, s'est développée au cours des années 60 par la création de structures de coordination, et la création du poste de Ministre de la Politique scientifique en 1968. (Wikipédia : Politique_scientifique_fédérale_belge).

La Belgique s'inscrit dans l'effort qui doit être fait pas les Etats européens pour atteindre un investissement de 3% du PIB dans la recherche scientifique.

Actuellement, la Belgique compte dix établissements scientifiques fédéraux et abrite de prestigieuses collections artistiques et historiques. Dans notamment les Archives de l'État, la Bibliothèque royale de Belgique, l'Institut royal d'Aéronomie Spatiale de Belgique, l'Institut royal météorologique de Belgique, le Musée royal de l'Afrique centrale, les Musées royaux d'art et d'histoire de Bruxelles, les Musées royaux des beaux-arts de Belgique, l'Institut royal des Sciences naturelles de Belgique, l'Observatoire royal de Belgique, le Planétarium, l'Institut royal du Patrimoine artistique. (Wikipédia : Politique_scientifique_fédérale_belge).

Les chercheurs bénéficient d'une infrastructure de pointe au travers du réseau de télécommunication BELNET et de service tel que le Monitoring recherche & innovation. (BELSPO.be).

Sur le site BELSPO.be vous pourrez trouver, outre les détails sur l'organisation et ses missions, les publications, les statistiques et rapports de BELSPO ainsi que son magazine "Science Connection". Vous découvrirez également les différents programmes européens dans lesquels la Belgique prend part dans le cadre de la coopération européenne, mais également les programmes de coopération extra-européenne avec l'OCDE, l'UNESCO, l'OTAN et d'autres, ainsi que les coopérations bilatérales entre Nations avec la Chine, le Vietnam, l'Inde, l'Afrique du Sud.

Vous pourrez également trouver sur le site BELSPO.be des informations concernant le Visa scientifique, la fiscalité R&D ou la mobilité des chercheurs.



Pour Bruxelles

Au niveau de la Région Bruxelloise, un effort particulier est fait pour promouvoir la R&D. Par ailleurs, la Région Bruxelloise compte sur son territoire un excellent tissu d'universités et de Hautes écoles d'enseignement supérieur.
Le Région Bruxelloise s'est doté d'une agence centrale pour sa politique scientifique qu'est Innoviris.

Par ailleurs, la Région aide, au travers de plusieurs organismes de soutien financier ou de structures d'hébergement, les entreprises innovantes Bruxelloises. Avec la Société Régionale d'Investissement de Bruxelles (S.R.I.B.), la Société de Développement Régional (Citydev.) ou encore l'Agence Bruxelloise pour l'Entreprise.

La région a également mis en place un organe consultatif indépendant, qui réunit des expertes de la recherche et de l'innovation, qu'est le Conseil à la Politique.

La politique scientifique en Région Bruxelloise est inscrite dans un Plan Régional pour l’Innovation (PRI). La Région participe également activement aux programmes européens. Elle dispose d'un Ministre en charge de l’Economie, de l’Emploi et de la Recherche scientifique.

La politique scientifique en Région Bruxelloise est suivie et évaluée au travers d'un tableau de bord. Les priorités mise en place sont le soutien à Bruxelles comme moteur de l'économie, de la recherche, du développement et de l'innovation, ainsi que du capital humain et du de savoir, avec pour objectif d'avoir un taux d'innovation supérieur à la moyenne européenne.

Pour plus d'informations : Innoviris.



Pour la Wallonie

La Région Wallonne a pour objectif dans sa politique scientifique et de financement d'améliorer son niveau scientifique et technique au travers du développement de deux grandes catégories d'institutions que sont les universités et hautes écoles, ainsi que les centres collectifs de recherche. Elle s'est doté d'une association qui regroupe les centres de recherche wallons : www.wal-tech.be.

La valorisation économique des résultats de la recherche est assurée par des cellules de valorisation et d'interface présente au sien de chaque université francophone. La valorisation des compétences des Hautes écoles est assuré par l'ADISIF. (https://recherche-technologie.wallonie.be).

La Région Wallonne a également mis en place, depuis 1990, un organe consultatif régional en matière de recherche et d’innovation, le Conseil wallon de la Politique scientifique (CPS).

Le CPS a pour mission de rassemble les acteurs de la recherche en Wallonie en favorisant la coordination des activités de recherche scientifique et technologique, ainsi que de formuler des propositions en matière de financement de la recherche scientifique. Il conseille les autorités en matière de recherche nationales et internationales et évalue la politique scientifique.  (https://recherche-technologie.wallonie.be).





Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International


Retour


Publicité :


Les associations et Asbl (association sans but lucratif) sur Social Square